Abonnez-vous à la Lettre d'information de l'IRG
 
Français  Español

Institut de recherche et débat sur la gouvernance

Formations

Les analyses et réflexions de l’IRG sont mises en pratique par des formations destinées aux praticiens de l’action publique (publics et privés, locaux, nationaux et internationaux), de la coopération au développement, et aux étudiants. Ces formations couvrent les différents champs mobilisés dans les programmes de l’IRG, entre autres : réforme de l’Etat et de l’administration, légitimité des pouvoirs, coresponsabilité de l’action publique.

Trois catégories de formation sont proposées par l’IRG : les formations courtes, les formations longues et les formations à distance. L’ensemble des formations se base sur une banque d’études de cas (articles, vidéos, témoignages) permettant de contextualiser le contenu des formations par des exemples très concrets.

La plupart des formations font également appel à des invités (praticiens de la coopération et de la gouvernance, fonctionnaires nationaux et internationaux, responsables de la société civile, experts et universitaires) venant témoigner sur un aspect précis de la formation. Toutes favorisent l’échange entre le(s) formateur(s), les invités et le public de la formation.

Ci-dessous, retrouvez des exemples de formations déjà dispensées par l’IRG. Pour toute demande particulière de formation, veuillez contacter formations@institut-gouvernance.org

Formations courtes

Gouvernance, légitimité et réforme de l’Etat

Objectifs

L’IRG propose un questionnement transversal sur les enjeux actuels de transformation de l’action publique à travers une approche intégrée de la gouvernance :

  • Quelle implication du changement de paradigme de gouvernement à gouvernance pour l’action publique ? Quels en sont les enjeux pour l’Etat en termes de légitimité, de réforme et de normativité ?
  • Comment l’État, avec une régulation publique désormais ouverte à une multiplicité d’acteurs, peut intégrer cette diversité d’acteurs ? Quelles conséquences sur la norme produite par l’État ? Quels enjeux pour l’action publique, de l’échelon local à l’international ?

Il s’agit pour les étudiants de mobiliser et enrichir ce questionnement à travers des cas pratiques très spécifiques pour en venir à une réflexion stratégique plus poussée sur la réforme de l’État en lien avec leurs objets d’étude.


Public

Etudiants en master (première et deuxième année).


Formateurs et moyens pédagogiques

Interventions par Mme Séverine Bellina (Directrice de l’IRG) et Mme Elisabeth Dau (Responsable de programme de l’IRG).
Deux cas pratiques et une interview vidéo, chacun suivi de discussions entre les formateurs et les élèves.


Durée, lieu et langue

Séminaire de 8h, dispensé le 17 avril 2012 au CERDHAP. En français.


Programme

  • 9h30-10h00 : Présentations et mises en contexte
  • 10h00-10h40 : Cas pratique n°1 : « Le conflit foncier du cercle de Kangaba (Mali) »
  • 10h40-11h15 : Interview vidéo : « Que signifie être chef traditionnel au Tchad en 2010 ? »
  • 11h30-12h30 : Gouvernance et légitimité : analyse transversale des problématiques
  • 14h00-14h30 : Analyse transversale des problématiques dans le débat de la réforme de l’Etat
  • 14h30-15h30 : Cas pratique n°2 : « L’audience publique de Fernandez Ortega contre le Mexique »
  • 15h45-16h15 : Un exemple d’outil : l’expérience du Forum multi-acteurs au Mali
  • 16h15-17h00 : Comment accompagner la réforme de l’État des pays partenaires ? Exemple du processus interministériel français.

Évaluation

Ce séminaire s’inscrit dans le contenu pédagogique du Master II Administration, Droit et développement. Il participe aux enseignements du Master II, lesquels font l’objet d’une évaluation spécifique en fin de semestre.
La participation active et volontaire des étudiants reste un élément déterminant du séminaire et constitue un élément central de la dynamique du cours.


Contact

Pour en savoir plus sur cette formation, contacter formations@institut-gouvernance.org



télécharger au format PDF

Gouvernance : construction de légitimité entre l’Etat et les acteurs non étatiques

Objectifs

Nous proposons d’aborder le concept théorique de la gouvernance (différentes définitions et utilisations) et ensuite de centrer la réflexion sur deux dimensions essentielles de ce sujet : (1) la légitimité et la participation des acteurs non étatiques et (2) leurs relations avec l’État.
Les objectifs du cours sont :

  • Acquérir une connaissance théorique sur les concepts de gouvernance, les indicateurs de gouvernance, la participation et la mobilisation politique, la légitimité, le contrôle citoyen ;
  • Évaluer la pertinence du débat actuel sur la question de la gouvernance et acquérir une attitude critique et constructive sur ce sujet ;
  • Comparer des cas et expériences reposant sur des conceptions distinctes de la gouvernance ;
  • Renforcer les compétences dans la définition et la problématisation de la notion de gouvernance ;
  • Former les participants aux outils et techniques de systématisation de l’information sur le sujet. Renforcer les capacités d’analyse, de synthèse et de rédaction des participants.

Public

Etudiants en master (première et deuxième année).


Formateurs et moyens pédagogiques

Intervention par Claire LAUNAY-GAMA (Responsable du programme Amérique latine).
Mettre en relation les défis théoriques avec les études de cas et des exercices pratiques de rédaction.


Durée, lieu et langue

Séminaire de 8 heures. Novembre 2010, Novembre 2011 et Janvier 2013. Université de Medellin (Colombie). En espagnol.


Programme

Première partie (4 heures) : Gouvernance, légitimités et acteurs non étatiques

  • Définitions et base théorique : gouvernance, légitimité et acteurs non étatiques. Relations entre l’État et les acteurs non étatiques ;
  • Études de cas de concertation entre l’État et la société en Colombie.

Deuxième partie (4 heures) : Gouvernance : entre modèle et réalité

  • Atelier de recherche : proposition méthodologique : à partir de l’expérience personnelle de chaque étudiant, une expérience est sélectionnée et une fiche/article est rédigée sur cette expérience en relation avec le sujet du cours.

Évaluation

Chaque étudiant envoie la fiche/article qu’il a commencé à rédiger en cours individuellement ou collectivement. La note attribuée à cette fiche/article constitue l’évaluation du cours.


Contact

Pour en savoir plus sur cette formation, contacter formations@institut-gouvernance.org



télécharger au format PDF

Rôle de l’administration dans la mise en place d’un projet de société

Objectifs

Cette formation vise à mettre en perspective le rôle de l’administration et des fonctionnaires dans la mise en place d’un projet de société. C’est dans le cadre d’un tel projet politique, à destination des populations, que s’inscrivent les principes de fonctionnement de l’administration et notamment son mode d’organisation interne et son rapport aux usagers.


Public

Cadres intermédiaires de l’administration guinéenne.


Formateurs et moyens pédagogiques

Formation dispensée par Ivan Crouzel, Directeur adjoint de l’IRG.


Durée, lieu et langue

Du 6 au 13 novembre 2013 à Conakry, Guinée. En français.


Programme

  • Comprendre ce qu’est l’administration
  • Principes fondamentaux d’organisation et de fonctionnement de l’administration bureaucratique
  • Gérer les fonctionnaires en poste
  • De l’administration bureaucratique légale-rationnelle au nouveau management public : complémentarités et changement de perspectives

Évaluation

Cet enseignement s’inscrit dans une formation pilotée par Sciences Po Bordeaux dans le cadre d’un projet de la coopération française visant à « rajeunir et féminiser » la fonction publique guinéenne.


Contact

Pour en savoir plus sur cette formation, contacter formations@institut-gouvernance.org



télécharger au format PDF

Journée de formation des jeunes chercheurs sur l’État de droitS

Objectifs

Cette formation vise à :

  • Comprendre concrètement le phénomène et les mécanismes de pluralisme normatif
  • Comprendre les enjeux du pluralisme normatif sur la gouvernance publique (évolution du droit, de l’État, de l’action publique, etc.)
  • Identifier des axes de travail sur le pluralisme en termes de recherche et de politiques publiques

Elle permet également par son déroulement très concret d’initier les auditeurs à savoir comment identifier les phénomènes de pluralisme dans un cas concret et d’en comprendre les enjeux en termes de gouvernance publique (réforme de l’État, d’une politique publique, du droit, etc.).


Public

Doctorants d’Amérique du Nord, d’Europe, d’Afrique et du Pacifique Sud.


Formateurs et moyens pédagogiques

Formation dispensée par Séverine Bellina, Directrice de l’IRG.

La formation a été organisée autour de cas pratiques au cœur des échanges entre la formatrice et les doctorants, l’objectif étant une préparation opérationnelle plus que théorique. Des textes de références, une bibliographie et des liens vers des interviews ont été mis à disposition en amont. Mais le groupe a découvert et travaillé ensemble les cas pratiques.


Durée, lieu et langue

Le 2 décembre 2013 à Ottawa, Canada. En français.


Programme

  • Tour de table
  • Présentation de l’IRG
  • Initiation au pluralisme juridique - Cas pratique
    Le conflit foncier du Cercle de Kangaba (Mali)
    • Consignes de réalisation
    • Étude de cas
    • Discussion
  • Identification des enjeux du pluralisme juridique - Croisement d’expériences
    Dialogue avec les auditeurs à partir d’un PPP et d’exemples sur :
    • Coexistence de normes
    • Interactions de normes
    • Refondation de l’État de droit(s)
      (Si nous n’avons pas le temps de voir ce dernier point en atelier, cela est développé dans les textes distribués et le PPP)

Évaluation

Cette formation s’inscrit dans le cadre du projet de recherche international pluriannuel (5 ans) « État et cultures juridiques autochtones : un droit en quête de légitimité », piloté par l’Université d’Ottawa et dans lequel l’IRG joue un rôle d’accompagnement méthodologique et à visé opérationnelle.


Contact

Pour en savoir plus sur cette formation, contacter formations@institut-gouvernance.org



télécharger au format PDF

Formations longues

Approches interculturelles de la gouvernance : passeport pour les métiers de la coopération internationale

Objectifs

Au cours de la dernière décennie, les notions de « gouvernance » et « bonne gouvernance » ont surgi dans le discours politique international, devenant l’un des critères centraux des politiques de développement et de coopération. Dans ce séminaire, il s’agit de :

  • Se pencher sur la diversité des modes d’utilisation et de promotion de ce nouvel axe central des politiques de développement ;
  • Confronter ces conceptions institutionnelles aux réalités politiques et sociales de plusieurs pays ;
  • Sortir de la littérature académique classique, en grande majorité anglo-saxonne, afin de donner à voir un spectre plus varié de conceptions et de pratiques ;
  • Pointer quelques principes et enjeux communs afin de dessiner les contours d’une politique de coopération efficace et respectueuse de la diversité socioculturelle de ses partenaires.

Public

Étudiants de master (première ou deuxième année).


Formateurs et moyens pédagogiques

Interventions par Mme Séverine Bellina (Directrice de l’IRG) et M. Martin Viélajus (Consultant Senior).
Cas pratiques, rencontres avec des praticiens de la coopération et de la gouvernance venant des ministères français ou étrangers, organisations internationales ou société civile.


Durée, lieu et langue

Six séances de 4h sur un semestre, Sciences Po (Paris). En français.


Programme

Les six séances sont regroupées sous 3 formats :

  • Séances introductives : cadrage général du sujet du cours ;
  • Séances avec invités : témoignages des expériences de l’invité suivi d’un débat avec les étudiants animé par le formateur ;
  • Séances « tables rondes » : introduite et animée par le formateur. Deux intervenants, parmi les étudiants, présentent deux visions, contradictoires ou complémentaires du sujet proposé. Les deux intervenants seront chargés ensuite de un rapport de 20 000 à 30 000 signes regroupant les textes des deux intervenants, les éléments du débat et ceux du cadrage théorique du formateur.

Évaluation

Chaque étudiant doit s’inscrire dans un exercice au cours du semestre : être intervenant dans l’une des sessions avec un binôme et élaborer avec son binôme un rapport de la séance dans laquelle il est intervenu.
Chaque étudiant aura donc trois notes permettant de déterminer sa note finale : intervention en table-ronde : 40% ; rapport de la séance (incluant la présentation en binôme) : 30% ; participation : 30%.


Contact

Pour en savoir plus sur cette formation, contacter formations@institut-gouvernance.org



télécharger au format PDF

Formations à distance

Le rôle de la gouvernance dans la configuration des autorités locales et la construction de l’État

Objectifs

  • Acquérir une connaissance théorique sur les concepts de gouvernance, les indicateurs de gouvernance, la participation et la mobilisation politique, la légitimité, le contrôle citoyen ;
  • Évaluer la pertinence du débat actuel sur la question de la gouvernance et acquérir une attitude critique et constructive sur ce sujet ;
  • Former les participants aux outils et techniques de systématisation de l’information sur le sujet. Renforcer les capacités d’analyse, de synthèse et de rédaction des participants.

Public

Etudiants en master (première et deuxième année).


Formateurs et moyens pédagogiques

Intervention par Claire LAUNAY-GAMA (Responsable du programme Amérique latine).
Mettre en relation les défis théoriques avec les études de cas (vidéoconférences, diapositives et bibliographie) et des exercices pratiques de rédaction.


Durée, lieu et langue

Enseignement à distance, 2012, Universidad polytechnique de Bogota (Colombie). En espagnol.


Programme

Première partie : Panorama et défis du concept de gouvernance
Deuxième partie : Les dimensions de la gouvernance en Colombie
Troisième partie : Activités pédagogiques et atelier d’écriture


Évaluation

Chaque étudiant envoie la fiche/article qu’il a commencé à rédiger en cours individuellement ou collectivement. La notation s’effectue à partir de cette fiche/article qui comprend un exercice d’auto-évaluation (QCM), un quiz et un exercice d’écriture à partir de trois études de cas.


Contact

Pour en savoir plus sur cette formation, contacter formations@institut-gouvernance.org



télécharger au format PDF